Sauter la navigation
 

Monde macroscopique

Îles

Kimono pour garçon Agrandissez

Les sociétés humaines ainsi que la flore et la faune qui se développent sur les grandes îles un peu à l’écart, comme le Japon, la Grande-Bretagne et l’Australie, ont toujours bénéficié d’une meilleure protection contre les perturbations, génétiques ou culturelles, qui progressent souvent rapidement sur les continents. La position géographique et le climat influent certes sur ces îles, mais pas autant que l’océan qui les entoure et les isole, imprégnant leurs habitants de sa puissante présence.

À propos de cet objet

Nom de l'objet : Kimono pour garçon (ubugi)
Lieu de création: Japon
Date de création : De 1900 à 1970
Dimensions : 111 cm sur 92
Matériaux & Techniques : Soie, tissée, peinte, teinte par réserve, cousue et brodée de fils de soie et d’or
Source : Don de Fred Braida
Numéro au catalogue : T85.0854

Au Japon, lorsqu’un garçon atteint l’âge d’un mois, ses parents l’enveloppent dans un kimono comme celui-ci et le portent dans un sanctuaire shint?. Cette visite cérémonielle, dite Omiya-mairi, permet aux autres proches de féliciter les parents et de prier pour que l’enfant connaisse une bonne vie.

Autres images

Dos

Dos

Transversalement

Transversalement

Ouvert

Ouvert

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Autres perspectives

Gros plan

Gros plan

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Vue Touchpoint

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Nota : La version 9 ou une version plus avancée de Flash Player est requise.

Diaporama

L’insularité

À l’instar des peuples des contrées éloignées, les insulaires ont développé des moyens originaux de répondre à leurs besoins particuliers. Le sentiment d’éloignement est à l’origine de pratiques culturelles qui les rapprochent davantage des autres habitants de l’île, d’aujourd’hui ou d’hier, que de ceux de régions avoisinantes, même s’ils peuvent avoir plus en commun avec eux. Le shintoïsme témoigne du caractère unique de la culture japonaise sur le plan religieux, tout autant que le kimono sur le plan vestimentaire. Les adeptes de cette ancienne religion vénèrent la nature, respectent les traditions et la famille, et croient aux esprits ancestraux.

Ville sur l'île d'Akajima, au Japon

L’Insularité

Titre : Ville sur l'île d'Akajima, au Japon
Source : Image offerte par Chris Lewis

Akajima, Japon

L’Insularité

Titre : Akajima, Japon
Source : Image offerte par Chris Lewis

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Instantané

L’importance des garçons

Au Japon comme en Chine, les garçons sont estimés et traités différemment des filles. La mortalité infantile y a déjà été si élevée que la coutume exigeait d’attendre un mois avant de nommer un bébé. Le nom de cette pièce – ubugi – signifie « vêtement pour bébé ». On peut y apercevoir un garçon revêtu d’un costume de samouraï et entouré de valets de pied, également des garçons. Les motifs circulaires blancs, qui représentent des armoiries familiales, sont appelés mon. Avec ses cinq mon – deux devant et trois au dos –, ce kimono est définitivement réservé aux usages les plus officiels. D’après un dicton japonais, il vaut mieux confectionner l’ubugi à partir de la manche du kimono maternel, car « Dieu demeurait dans une manche ».

Enfants portant des kimonos au sanctuaire Heian, à Kyoto

L’importance des garçons

Titre : Enfants portant des kimonos au sanctuaire Heian, à Kyoto
Source : Image offerte par Mark Boucher

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Bande sonore

Le kimono

Écoutez Sarah Quinton, conservatrice du TMC, au sujet du kimono

Credit: Bande sonore produite par le TMC

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Transcription

Le kimono, dont une première version est apparue au Japon au VIe siècle, introduite par des explorateurs chinois, est devenu une forme de robe portée aussi bien par les hommes que par les femmes, bien que des lois somptuaires réservaient aux nobles certaines couleurs et coupes particulières. Au XIXe siècle, pendant la période Meiji, l’isolement qui caractérisait jusqu’alors le Japon en tant qu’île a été rompu par la Marine américaine, alors sous le commandement de l’amiral Matthew Perry, qui contraignit l’empire nippon à ouvrir ses frontières. Aujourd’hui, il matérialise moins l’appartenance à un rang social qu’un désir d’affirmer sa « japonitude ».

Lien avec la collection

Nota : Les liens s'ouvriront dans d'autres fenêtres du navigateur.

Panneau

Panneau

ID*: T96.0287

Bande de manche

Bande de manche

ID*: T00.51.12

Bannière de la Journée des garçons

Bannière de la Journée des garçons

ID*: T99.31.1