Sauter la navigation
 

Monde des motifs

Proportions

Pan de blouse Agrandissez

L’inspiration tirée du monde réel et la représentation d’objets sur des pièces textiles amènent le créateur à faire des choix au niveau des proportions pour transmettre un message particulier ou souligner les éléments clés d’un récit. Il faut entre autres déterminer la dimension relative de chaque objet face au plan pictorial d’une surface textile bidimensionnelle.

À propos de cet objet

Nom de l'objet : Pan de blouse (mola)
Lieu de création: Îles San Blas, Panama
Peuple : Kuna
Date de création : De 1960 à 1970
Dimensions : 38 cm sur 42,5
Matériaux & Techniques : Coton, tissé avec appliqués inversés, cousu par appliqués et brodé
Source : Don de D. James Newland, de la collection de Sheilagh P. Ryan
Numéro au catalogue : T2005.19.16

Masqué, Villano Tercero, campeon mundial (champion mondial) de lutte, domine le pan de cette mola, une œuvre textile typique du peuple kuna. Les fillettes de ce peuple habitant l’archipel San Blas apprennent tôt à couper, à superposer et à coudre ensemble plusieurs pièces de coton de couleur vive pour concevoir des motifs d’une grande densité.

Autres images

Dos

Dos

Transversalement

Transversalement

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Autres perspectives

Gros plan

Gros plan

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Vue Touchpoint

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Nota : La version 9 ou une version plus avancée de Flash Player est requise.

Objet

La peur du vide

Dans un certain courant artistique, c’est la peur du vide ou du néant – horror vacui – qui dicte le choix des proportions. Ici, l’expression renvoie au besoin de combler l’espace. Sur la mola montrant un lutteur, comme sur la plupart des autres, la surface est remplie d’une série de bandes révélant des couches de coton coloré. La peur du vide peut créer un effet claustrophobe, où le motif ou l’image a peine à respirer. Cette pièce de Bornéo illustre une telle claustrophobie visuelle, dès sa genèse où s’enchevêtrent déjà les motifs, qui entraîne l’observateur dans un dense labyrinthe.

Pièce d’étoffe

Pièce d’étoffe (pua kumbu)

Lieu de création : Bornéo
Peuple : Iban
Date de création : De 1870 à 1900
Dimensions : 270 cm sur 118
Matériaux & Techniques : Coton, teint par réserve de fil et tissé (effet chaîne)
Source : De la collection Opekar / Webster
Numéro au catalogue : T94.0494

Bande sonore

Le peuple kuna

Écoutez Max Allen au sujet des Kunas

Credit: Bande sonore produite par le TMC

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Image reliée

Le Peuple Kuna

Le peuple kuna


Source : Image offerte par Audrey Hozack

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Transcription

Le Panama compte entre 50 000 et 60 000 Kunas qui vivent actuellement sur des îles s’égrenant le long de la côte, dans la mer des Antilles. Au début du XXe siècle, les tentatives d’assimilation de ce peuple autochtone à la société panaméenne afin que ses membres s’habillent comme tous et chacun et fréquentent l’Église et l’école comme tout le monde ont suscité un profond mouvement contre le gouvernement du Panama, sous la gouverne des Espagnols. Les Kunas ont tranché : « Nous avons et nous gardons notre culture. » L’ambassadeur américain au Panama de l’époque a été pressé d’intervenir pour négocier une entente. C’est ainsi que le peuple kuna s’est vu accorder un statut indépendant. S’il n’était pas malheureux des influences externes et s’il s’intéressait à ce que faisait le reste du monde, il avait son propre modèle de fonctionnement et voulait le conserver. Les blouses mola d’aujourd’hui juxtaposent l’ancienne imagerie kuna et des motifs reflétant le monde extérieur dans toute sa modernité, comme en témoigne, ici, le lutteur, à la fois méchant et champion du monde.

Objet

Les appliqués inversés

La mola, qui signifie « tissu » chez les Kunas, est toujours piquée à la main. Sa conception débute avec la superposition de plusieurs couches de coton et la réalisation de motifs sur la surface. Il faut ensuite couper au travers des différentes couches pour dévoiler le tissu du fond, puis coudre les extrémités. On parvient ainsi, par des étapes de coupe et de couture successives, à créer une surface dimensionnelle, à laquelle pourront s’ajouter divers appliqués et ornements brodés. Deux pans, l’un pour le devant et l’autre pour le dos, sont cousus de façon à former une blouse. Une jupe de coton, un foulard de tête, des brassards et un anneau de nez complètent le costume traditionnel que portent les femmes kunas de nos jours, alors que les hommes ont opté pour la tenue occidentale.

Blouse

Blouse (mola)

Lieu de création : Îles San Blas, Panama
Peuple : Kuna
Date de création : 1980
Dimensions : 48 cm sur 70
Matériaux & Techniques : Coton, tissé avec appliqués inversés, cousu par appliqués et brodé
Source : Don d’Audrey Hozack
Numéro au catalogue : T95.0210a

Lien avec la collection

Nota : Les liens s'ouvriront dans d'autres fenêtres du navigateur.

Pan de blouse

Pan de blouse

ID*: T92.0077

Pan de blouse

Pan de blouse

ID*: T94.0985

Pan de blouse

Pan de blouse

ID*: T2005.19.15