Sauter la navigation
 

Monde microscopique

Plastique

Tapis siège Agrandissez

Il est difficile d’imaginer un monde sans plastique, mais ce monde existait bel et bien il y a à peine un siècle. La bakélite, considérée comme le premier vrai plastique synthétique, a été inventée en 1909, mais n’a couramment été utilisée qu’après la Première Guerre mondiale. La fabrication d’objets en plastique consiste à chauffer des polymères jusqu’à l’état liquide, à extruder ou à mouler la substance obtenue et à la faire sécher dans la forme voulue pour qu’elle durcisse.

À propos de cet objet

Nom de l'objet : Tapis siège (tikai buret)
Lieu de création: Bornéo
Peuple : Maloh
Date de création : De 1940 à 1960
Dimensions : 62 cm sur 21
Matériaux & Techniques : Fibre d’écorce et coton, tissés et ornés de perles de verre, de paillettes, de boutons en plastique, de laine, de feutre et d’os
Source : Don d’Aris Slesers
Numéro au catalogue : T84.0106

Les Malohs, qui comptent parmi les nombreux groupes autochtones de Bornéo, créent de véritables œuvres d’art avec des perles. En témoignent les tapis sièges sur lesquels ils s’assoient pour protéger leur pagne, ou qu’ils nouent autour de leur taille lorsqu’ils travaillent ou voyagent. Celui-ci est rehaussé de perles, de boutons en plastique et d’appliqués.

Autres images

Dos

Dos

Transversalement

Transversalement

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Autres perspectives

Gros plan

Gros plan

Vue microscopique

Vue microscopique


Description : Vue microscopique après trois grossissements
Source : Macrographie offerte par Sandra Webster-Cook, du Musée des beaux-arts de l'Ontario

Vue microscopique

Vue microscopique


Description : Vue microscopique après cinq grossissements
Source : Macrographie offerte par Sandra Webster-Cook, du Musée des beaux-arts de l'Ontario

Vue microscopique

Vue microscopique


Description : Vue microscopique après 12,5 grossissements
Source : Macrographie offerte par Sandra Webster-Cook, du Musée des beaux-arts de l'Ontario

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Vue Touchpoint

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Nota : La version 9 ou une version plus avancée de Flash Player est requise.

Diaporama

Boutons en plastique

Regardez un diaporama sur la fabrication de boutons

La Fabrication de Boutons

La Fabrication de Boutons


Description : Du polyester liquide, de la teinture, de la cire et un catalyseur sont mélangés et versés dans un tambour rotatif. Le mélange est réparti également grâce à la force centrifuge exercée, et il en résulte une feuille de polyester lisse.
Source : Dessin réalisé par Amber Yared

La Fabrication de Boutons

La Fabrication de Boutons


Description : Les boutons sont coupés selon la forme voulue, refroidis dans un sac plongé dans de l'eau salée, puis séchés dans une machine à sécher centrifuge.
Source : Dessin réalisé par Amber Yared

La Fabrication de Boutons

La Fabrication de Boutons


Description : On personnalise les boutons au moyen d'une perceuse et d'autres outils, avant de les adoucir et de les faire briller en les agitant avec de l'eau et un abrasif.
Source : Dessin réalisé par Amber Yared

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Objet

Le motif de l’esclave

La figure jaune sur ce tapis siège arbore un motif récurrent des textiles perlés que conçoivent les Malohs : un esclave. Dans la société très hiérarchisée des Malohs autrefois, certains devenaient esclaves à cause d’une dette envers la classe aristocratique ou parce qu’ils avaient été faits prisonniers pendant une guerre. Des guerres éclataient entre les Dyaks de Bornéo, dont faisaient partie les Malohs. En abolissant l’esclavagisme au début du XXe siècle, le gouvernement colonial hollandais a largement dissous les classes sociales autrefois rigides qui caractérisaient les Malohs. Cette figure jaune apparaît aussi sur la jupe maloh.

Jupe

Jupe (kain manik)

Lieu de création : Bornéo
Peuple : Maloh
Date de création : De 1800 à 1980
Dimensions : 50 cm sur 46
Matériaux & Techniques : Coton, tissé et orné de perles de verre
Source : Don de Ken Albright
Numéro au catalogue : T85.0041

Bande sonore

Fonction du tapis-siège

Écoutez deux visiteurs du TMC, Micah Donovan et Nobu Adilman, au sujet de cet objet; la lutte, un sport pratiqué par les Orang Ulus.

Credit: Bande sonore produite par le TMC; photographie de Charles Hose, vers 1900

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

Image reliée

La lutte chez les Orang Ulu

Fonction du tapis-siège

Titre : La lutte chez les Orang Ulu
Source : Photographie de Charles Hose, vers 1900

Nota : Cliquez sur la vignette pour faire apparaître une image à haute résolution.

Transcription

MD : Eh ben! Je ne m’attendais pas à ça.
NA : Je m’attendais à quelque chose de plus gros.
MD : Moi à… disons un paletot.
NA : Ouais. J’ai pensé à… genre… comment ça s’appelle, euh… à un tapis flottant ou volant. C’est ça. On dirait un tapis volant fait pour une personne très très petite.
MD : J’essaie de voir à quoi ça sert. Un tapis pour s’asseoir?
NA : Un tapis siège pour un bébé d’un jour peut-être?
MD : Non, mais peut-être un truc à transporter pour un événement? Comme ces petits bancs à trois pattes pour assister à des courses de chevaux? Qu’en penses-tu? Tu installes ça par terre, puis tu t’assieds dessus? À moins que ça se porte?
NA : Hmm.
MD : Bon, c’est quoi?
NA : Ce que c’est?
MD : Ouais.
NA : C’est un tapis, euh, moitié cérémoniel, moitié, euh..., parure, un tapis siège à la fois pratique et décoratif.
MD : Ha ha ha. En un mot!.
NA : Ha ha ha. Oui, c’est ça, en un mot. Très brièvement!

Lien avec la collection

Nota : Les liens s'ouvriront dans d'autres fenêtres du navigateur.

Jupe

Jupe

ID*: T85.0032

Robe

Robe

ID*: T87.0141

Robe

Robe

ID*: T00.45.22