Porte-bébé

Chez les Kayans, les mères attachent sur leur dos des porte-bébés comme celui-ci pour non seulement transporter, mais aussi protéger leurs bébés. Au rythme de leurs mouvements, l’entrechoquement des divers ornements repousse les forces du mal. Observez plus particulièrement l’« épine dorsale » ciselée. Les Kayans croyaient leurs enfants vulnérables jusqu’à deux ans, âge auquel les âmes, selon eux, s’ancraient solidement dans les corps.


Lien avec la collection 


Que révèle la présence des objets protecteurs sur ce porte-bébé au sujet de la culture et des croyances des Kayans?


L'utilisation de Flash player 8 est parfois requise