Manteau de chasseur

Des griffes, des dents et des amulettes en cuir recouvrent ce lourd manteau sans doute porté lors d’une cérémonie de chasse. On prêtait une vertu protectrice aux amulettes, bien utile au chasseur malien qui affronterait une proie féroce. Chaque poche de cuir contient des feuilles de versets coraniques pliées. Il fallait cracher sur les lacets noués les refermant pour réveiller le pouvoir des « mots » afin de protéger davantage le chasseur.


Lien avec la collection 


Pourquoi les miroirs ronds sur ce manteau n’apparaissent-ils que sur le devant, alors que les carrés ne sont visibles que sur le dos?


L'utilisation de Flash player 8 est parfois requise