Perruque

Les perruques arborées à la cour devaient d’abord assurer l’anonymat. Contrairement à l’authentique version en crin de cheval des avocats, celle-ci, tricotée en laine, faisait sans doute partie d’un costume, à moins d’avoir été simplement portée pour la blague. L’homme à qui elle appartenait fréquentait l’école Lincoln’s Inn – l’une des quatre écoles du Barreau de Londres –, où, à l’instar de ses collègues, il suivait des études de droit avant d’être reçu au Barreau.


Lien avec la collection 



L'utilisation de Flash player 8 est parfois requise