Chaussures pour pieds bandés

Pour porter d’aussi petites chaussures, une femme avait dû modifier la forme de ses pieds, pour en faire des « lotus dorés », ou jin lian, au moyen d’un procédé chinois millénaire, le bandage. La « délicatesse » tant désirée des pieds ainsi rapetissés était non seulement associée à la beauté et à la modestie, mais conférait aussi un statut social particulier.


Lien avec la collection 


Pourquoi les semelles de ces chaussures semblent-elles propres, voire neuves?


L'utilisation de Flash player 8 est parfois requise