Blague à tabac

Les blagues étaient un accessoire utile du temps des Qing, de 1644 à 1912, quand certaines robes n’arboraient aucune poche. Celle-ci, petite, semble toutefois avoir été purement ornementale, comme le donne à penser l’étroitesse de son ouverture. Des personnages exprimant la notion chinoise de « double bonheur » apparaissent sur les glands, tandis que des phénix et des lotus, symboles respectifs de l’importance des Han et de la pureté, sont brodés sur les deux côtés de la blague, suggérant l’appartenance à une femme.


Lien avec la collection 


Que révèle cette blague purement ornementale au sujet de la valeur du tabac (ou du fait de fumer) au début du XXe siècle en Chine?


L'utilisation de Flash player 8 est parfois requise