explorez

Les hautes terres andines - Paysages culturels - Politique

Deux garçons

Dans les hautes terres, l'époque de l800 Av. J.-C. fut importante. C'est à cette époque qu'un mode de vie montagnard distinct s'est développé et dure encore aujourd'hui. L'agriculture et l'élevage ont commencé à dominer la vie des peuples montagnards. Les montagnards ont domestiqué les lamas et les alpagas pour leur laine et pour s'en servir comme bêtes de somme. Ces animaux se développent bien dans les zones élevées des Andes appelées les puna. Les basses terres, dans la sierra, étaient importantes pour l'agriculture, grâce à l'irrigation intensive. Avec l'établissement (et l'effondrement) des nouvelles communautés des premiers peuples montagnards, ils ont commencé à exalter leurs dirigeants, leur mode de vie devenant de plus en plus touché par la politique.

Un textile - Wari

Dans l'histoire andine, la pensée et les moeurs montagnardes ont influencé les autres cultures et régions de l'ancien Pérou à 3 reprises. Dans chacun de ces trois cas, les cultures dominantes avaient un effet majeur sur la région entière (soit au moyens de leurs idées ou de leurs guerriers). Ces cultures, notées en ordre chronologique, étaient : Chavin Wari  Incas.

En apprendre davantage sur cet objet
Structures cérémonielles au site de Chavín de Huantar.

CHAVÍN

Chavín de Huantar, situé dans les hautes terres septentrionales, fut un centre cérémoniel civique établit vers 800 Apr. J.-C. qui était aussi la résidence spirituelle d'une déité-oracle. En tant que centre religieux, Chavín était une destination importante pour les pèlerins du monde andin. Le style artistique du peuple de Chavín a influencé un grand nombre de cultures contemporaines, se propageant jusqu'à la côte méridionale. C'était la première fois qu'une seule culture influençait un aussi vaste territoire.
Image: Structures cérémonielles au site de Chavín de Huantar.

 Vaisseau Chavín

Les armées des cultures plus récentes ont conquis d'autres sociétés andines. La diffusion de l'influence artistique de Chavín semble toutefois avoir été liée à la propagation des valeurs religieuses et non à leur pouvoir militaire. Les textiles ornés de motifs de Chavín, distribués sur une grande étendue, étaient incorporés aux rites de Chavín par les fidèles. Le style d'art de Chavín et les matériaux utilisés par ce peuple pour leurs œuvres d'art se sont diffusés en même temps que les objets encodés d'idées de Chavín chez les différentes populations. La laine, qui est un matériel issu des hautes terres, est apparue pour la première fois dans les textiles côtiers pendant l'ère de Chavín.

En apprendre davantage sur cet objet
Détail d'un bandeau Wari en tapisserie

WARI

La deuxième tradition culturelle qui a dominé les hautes terres et qui s'est propagée aux autres régions est celle des Wari. À 600 Apr. J.-C., le peuple Wari avait développé des canaux et des terrasses afin de cultiver les flancs escarpés des hautes terres centrales. Le style artistique des Wari est très particulier et il a influencé une grande partie de l'ancien Pérou. Des dieux tenant des bâtons figuraient souvent sur leurs objets textiles et céramiques. (Des images de ces personnages tenant des bâtons auraient peut-être vu le jour au site montagnard de Tiwanaku en Bolivie).

En apprendre davantage sur cet objet
Un vase effigie Wari

Les motifs céramiques étaient plus conservateurs que leurs contreparties textiles. Cette présentation quadrillée et géométrique retrouvée dans l'art Wari était aussi un résultat du tissage des tapisseries. Comme les images tissées sont généralement créées à l'aide de grilles rectangulaires, il est souvent difficile de créer des images de forme différente. Ce style quadrillé provenant des textiles était tellement dominant qu'il était reflété dans le style des images peintes sur la céramique Wari.

En apprendre davantage sur cet objet
 L'empire inca

INCAS

Vers 1438, le puissant peuple inca a commencé son ascension à un niveau de pouvoir suprême qui a duré pendant plus de cent ans. Durant cette courte période, ils ont conquit un empire aussi grand que la Rome ancienne. D'une envergure de 5,500 Km, l'empire inca comprenait le Pérou moderne ainsi que des parties de l'Équateur et du Chili. C'était donc l'empire le plus grand aux Amérique avant l'arrivée des Européens. L'empire inca était nommé Tawantinsuyu (la terre des quatre quarts).
Image : L'envergure de l'empire maya atteignit son zénith juste avant la conquête espagnole en 1532.

 Illustration par Guaman Poma, représentant Topa Inca

À l'origine, les Incas n'étaient que l'une des cultures en quête du pouvoir dominant les hautes terres centrales autour de Cusco. Les Incas ont atteint la suprématie dans la région grâce à leurs prouesses militaires et diplomatiques. Ils ont conquis chaque paysage et culture de l'aire andine, tout en gardant Cusco comme capitale. Le premier grand chef et le fondateur de l'empire fut Pachakuti; son fils Topa Inca, puis son petit fils Wayna Capac lui ont succédé.
Image: Illustration par Guaman Poma, un chroniqueur du Pérou au 17e siècle, représentant Topa Inca s'adressant aux idoles près d'un sanctuaire de pierre des hautes terres.

Une partie abandonnée du système routier inca

À l'aide de leur formidable puissance militaire, les Incas ont conquis les divers peuples de l'aire andine. Afin de maintenir leur contrôle, ils ont créé un système routier complexe couvrant un territoire de 40,000 Km, à travers une variété de terrains, des versants rocailleux au désert balayé par les vents.

Image: Une partie abandonnée du système routier inca près de Huamachuco dans les hautes terres septentrionales.

Sac inca

Les Incas ont divisé l'empire en quatre parties et ont mis en place une bureaucratie afin de gérer leur empire. Ainsi, chaque aspect de la vie des sujets conquis par les Incas était dévoué à l'accroissement des richesses et du pouvoir de l'empire inca. Des sujets comme les tisserands, les tailleurs de pierre, les potiers, et les fermiers devaient souvent donner les deux tiers des fruits de leur labeur en tant que taxe payée à l'État.

Image : Sac inca provenant de la côte du Pérou, tissé de laine naturelle de camélidé dépourvue de teinture. Il se peut qu'il ait été fabriqué sous le système inca m'ita (de taxation).

En apprendre davantage sur cet objet
Illustration de Guaman Poma représente un tisserand indigène

Si le règne inca fut impressionnant, il fut aussi de courte durée. En 1532 l'empire a subi des divisions car il y avait des querelles entre les candidats espérant succéder à Wayna Capac sur le trône inca. C'est au beau milieu de ces conflits politiques que sont arrivés les conquistadors espagnols, menés par Francisco Pizarro. Des maladies européennes, qui étaient tout à fait étrangères aux systèmes immunitaires des indigènes, étaient déjà arrivées au Mexique une décennie auparavant. Ces maladies s'étaient déjà répandues aux Andes avant l'arrivée des conquistadors. Les Espagnols ont tiré partie des divisions politiques chez les Incas, la vulnérabilité provoquée par les maladies étrangères et la confusion provoquée par leur arrivée afin de conquérir le Pérou.

Retour au haut de la page