explorez

Désert côtier - Paysages culturels - Politique

Huaca el Dragón

L'environnement côtier avait isolé les premières cultures côtières, en faisant des cellules individuelles et indépendantes. Les premiers peuples s'étaient établis dans les vallées côtières, et se servaient de l'irrigation afin de cultiver la terre. Les colonies s'étaient formées autour des oasis, où l'irrigation soutenait de grandes populations agraires. Vers 2500 Av. J.-C., la main d'oeuvre commune des colonies villageoises servait à la construction de nombreux édifices cérémoniels. Au fil des siècles, les projets de constructions monumentales étaient devenus de plus en plus grandioses. Huaca el Dragón, un grand édifice cérémoniel situé sur la côte nord, construit durant les temps plus récents, puis restauré dans les temps modernes. Une vue agrandie de la façade et pour en apprendre davantage.

Géoglyphe

À cause de l'isolation des cultures côtières, leurs styles d'art variaient beaucoup d'une vallée à une autre. Le premier état archaïque à dominer la côte nord de 1 - 800 Apr. J.-C. fut celui des Moche. Ce peuple maritime est associé à une tradition et à une idéologie artistique impressionnantes. En même temps, les colonies Nazcas du sud, qui n'étaient d'ailleurs pas très différents des celles des Moche du point de vue politique, avaient marqué leur paysage de façon permanente. La renommée des Nazcas existe toujours aujourd'hui grâce à leur géoglyphes énormes (les « dessins de Nazca » gravées dans la terre désertique), ainsi que leur poterie polychrome et leurs textiles exquis.

Image © Philip Baird, www.anthroarcheart.org

L'énorme complexe rectangulaire de Tschudi

Les grandes cités désertiques sont nées plus récemment. Le plus grand état dominant la côte du Pérou (avant la conquête inca), Le Royaume Chimú, avait construit sa capitale Chan Chan près de l'embouchure de la vallée de la Moche. À l'époque, vers 1400 Apr. J.-C., il s'agissait en fait de la plus grande ville jamais construite dans la région andine; elle était composée d'un ensemble de résidences royales soigneusement placées et séparées des voisinages rustiques conçus pour les artisans spécialisés, pour les maçons et les autres ouvriers. À cette époque, environ 1200 Apr. J.-C., les réseaux d'irrigation de la côte de l'extrême nord étaient liés au cinq vallées fluviales.
Image : L'énorme complexe rectangulaire de Tschudi se situe au coeur de la cité de Chan Chan.

Une image numérique de la vie côtière près de Chan Chan

L'évidence provenant de Chan Chan suggère que la laine teinte et déjà filée arrivait jusqu'aux hautes terres côtières par des caravanes de lamas. Les lamas n'étaient pas indigènes à la côte, mais il s'y trouvaient en tant que bêtes de somme, et faisaient partie d'un réseau de commerce à longue distance entre les peuples côtiers et montagnards. L'empire inca a intégré la région andine à un grand empire unique où les environnements côtiers et montagneux pouvaient répondre aux besoins de tous, de par leur complémentarité.

 

blanc

Quand les incas ont annexé le royaume Chimú (~ 1470 A.D.), des milliers d'artisans ont été déplacés à Cusco, la capitale inca, pour y servir leurs nouveaux chefs.

Image: Une image numérique de la vie côtière près de Chan Chan, illustrant l'interaction entre le peuple côtier et les commerçants montagnards.

Retour au haut de la page