explorez

Les basses terres de la jungle - Paysages physiques - Terrain

Panorama du sud de la ville de « Nouvelle lagune fluviale »

Jadis, comme aujourd'hui, les frontières culturelles ont exercé une influence sur les régions et sur les ressources gérées par les gouvernements. Elles ont aussi défini la lignée ancestrale de ceux qui ont utilisé la terre et les voies navigables pour leur survie et leur identité culturelle. Les basses terres de la jungle méso-américaine sont situées au sein de l'ancien territoire maya et sont souvent appelées les basses terres mayas. Des voies fluviales permettaient de transporter les voyageurs, d'effectuer des manœuvres militaires et d'importer des objets - par exemple, l'obsidienne provenant de El Chayal et de Kaminaljuyu - jusqu'au cœur des basses terres.

Carte du domaine maya

Le territoire maya peut être divisé en trois zones géographiques distinctes: les hautes terres du sud, les basses terres de la jungle et les basses terres du nord. Ces trois régions se distinguent quant au climat, au terrain et à l'histoire. Le terrain des hautes terres du sud est accidenté même s'il est situé dans une zone tempérée. Les basses terres centrales de la jungle, couvertes d'une végétation abondante, jouissent d'un climat tropical. Les basses terres du nord, caractérisées par un terrain broussailleux, sont beaucoup plus arides. Des paysages aussi divers ont encouragé des différences d'expression culturelle variant de région en région. Malgré ces différences géographiques, les anciens Mayas avaient tout de même beaucoup de traditions communes.

Retour au haut de la page