LES OBJETS PAR EUX-MÊMES

Lambayeque

 Trois grands fragments multicolores d'une tunique
  • Ces trois fragments multicolores, de taille imposante, faisaient autrefois partie d'une tunique, c'est-à-dire d'une sorte de chemise andine sans manches. Elle fut tissée entre 800 et 1300 Apr. J.-C. dans le style des habitants de Lambayeque, qui vivaient sur la côte nord du Pérou. À cette époque, le peuple de Lambayeque prospérait, et s'était établi en tant que communauté de marins et de commerçants voyageurs. Le peuple de Lambayeque occupait une aire située plus au nord que celles des autres sociétés péruviennes. Ainsi, ils étaient géographiquement situés entre les peuples dominant l'Équateur au nord et les vastes royaumes des Chimú et des Chancay au sud. Le royaume de Lambayeque a prospéré pendant plusieurs siècles avant d'être conquis par ses voisins Chimú vers 1350 Apr. J.-C.

En apprendre davantage sur cet objet

Un pot à deux cavités

Tous les anciens peuples péruviens vénéraient les coquilles de Spondyle. L'extérieur épineux de cette huître rose - faisant partie ici d'un sifflet céramique en forme de bouteille - se retrouve souvent dans des contextes archéologiques comme les sites funéraires. Mais si cette coquille a toujours joué un rôle important, elle n'est devenue populaire qu'à l'époque de Lambayeque.

En apprendre davantage sur cet objet
Vue détaillée d'un pot à deux cavités

Les eaux de la côte péruvienne sont beaucoup trop froides pour ce mollusque qui préfère les eaux chaudes de la côte d'Équateur. Les réseaux de commerce nécessaires pour importer de grandes quantités de Spondyle, de l'Équateur jusqu'au Pérou, n'existaient pas avant l'ère Lambayeque. Certains chercheurs croient que les fondateurs de la dynastie royale de Lambayeque ont crée la demande énorme pour cette coquille.

Tunique

Dans leur état original, ces fragments faisaient partie d'une tunique. L'image à votre gauche vous montre un vêtement à moitié reconstruit. Agrandir la photo et pour pouvoir étudier les détails qui nous ont permis de découvrir son usage et sa forme originaux.

Vue détaillée d'une tunique

Les images complexes figurant sur cette tunique créent un casse-tête beaucoup plus compliqué à résoudre, car elles contiennent des symboles et des dessins dont la signification n'est connue que par ceux qui les ont créées. Une série de figures assises sur une espèce d'autel ou de plate-forme surélevée constitue le leitmotiv de cette tunique. Les yeux et les dents saillants dominent ces visages stylisés, qui sont montrés de profil. La figure est parée d'un couvre-chef orné de plumesconçu dans le style de Lambayeque. Chaque figure est isolée des autres par des poteaux et une crête de toit, ce qui donne un sens architectural à la scène.

Carte

Le pouvoir centralisé que les Moche exerçaient sur la côte septentrionale a commencé à décliner pendant l'Horizon Moyen, autour de l'an 800 Apr. J.-C. Des centres de pouvoir régionaux situés dans les diverses vallées fluviales ont remplacé le pouvoir politique central. Dans les vallées entourant la rivière située au nord de Lambayeque, il existe des traces archéologiques d'une évolution culturelle divergente parmi les descendants du peuple Moche de cette époque.

Image reliée au texte

D'après la légende, un héros nommé Naymlap est arrivé à l'embouchure de la vallée de Lambayeque à la tête d'une flottille de radeaux de balsa. Accompagné de sa femme et d'un grand entourage, il annonça avoir été envoyé de loin pour régner sur ce territoire. Il érigea un magnifique palais, pouvant accommoder tout son entourage, établissant ainsi la dynastie de Lambayeque, dont il fut le premier souverain. Onze autres devaient lui succéder.

Chronologie

Retour au haut de la page