Les objets par eux-mÊmes

Mexique occidental - Autobiographie

Statuette d'un jouer de balle

Forme

J'ai commencé ma vie comme une motte d'argile d'une qualité exceptionnelle consacrée à la fabrication d'objets de céramique comme moi. Ce sont les mains habiles d'un céramiste professionnel qui m'ont donné ma silhouette creuse et qui ont façonné avec tant de précision mes brassards, mon anneau de nez, mes disques d'oreille, mes anneaux tressés ainsi que ma balle à jouer. Mes vêtements, mes motifs détaillés, mes tatouages et mes fards ont été appliqués avec de l'engobe qui est un mélange d'argile, de pigments et d'eau. L'artiste s'est servi de pinceaux de haute qualité, faits de fibres végétales ou de poils d'animaux. Je suis l'incarnation d'un joueur de balle provenant de l'état de Nayarit dans la région occidentale du Mexique, ou peut-être même de Jalisco.

Usage

Une fois formé, je fus enfourné afin de garantir ma longévité. L'attention portée à mon modelage et à mon costume traditionnel confirment que j'étais un personnage important, même si on ne sait pas si je ressemble à la personne avec qui j'ai été enterré, il y a près de 1800 ans, dans un tombeau sculpté en pierre. Ce qui est certain, c'est que j'ai été un important symbole du jeu de balle méso-américain, peut-être même un champion national!

Enterrement

Dans la région du Mexique occidental d'où je proviens, les tombeaux réservés à l'élite ressemblent normalement à une chambre en forme de dôme taillée dans la pierre. Ces tombeaux peuvent atteindre une profondeur de 25 pieds! Je fus soigneusement placé à côté de mon propriétaire décédé avec une quantité d'autres articles votifs, il y a environ 2000 ans. Mon fabricant me pensait enseveli pour l'éternité. Un jour fatidique, toutefois, après plusieurs siècles dans l'obscurité, je vis le soleil et je sentis l'air fraîche sur mes traits recouverts de poussière...

Redécouverte

Comment me suis-je rendu au Canada? Je suis arrivé au pays comme une œuvre à vendre il y a probablement plusieurs décennies. De nombreux musées et collections privées ont légalement acquis des articles qui n'étaient pas excavés scientifiquement par des archéologues avant que cette pratiques ne soit désapprouvée. Aujourd'hui, par contraste, il existe des lois contre les fouilles illégales et la vente des antiquités. J'habite maintenant au Gardiner Museum dans la section dédiée aux Amériques anciennes, collection vouée à l'éducation. Ici tout le monde a l'opportunité de connaître les exploits de mes ancêtres et comment les objets en céramique comme moi étaient utilisés dans leur temps.