Les objets par eux-mÊmes

Les Nazcas - Autobiographie

Fragment tissé à l'aiguille

Forme

J'ai le privilège d'être le plus vieux spécimen textile de cette exposition. J'ai été fabriqué il y a entre 1700 et 1900 ans. À partir de cette photo vous pouvez constater que j'en suis réduit à ce fragment de bande cousue, de laquelle sont suspendues plusieurs têtes tranchées. Cette bande-ci faisait vraisemblablement partie de la bordure d'une tunique d'homme, provenant soit de l'emmanchure ou du col. Elle fut tissée à l'aiguille, au tissage à l'aiguille, au moyen de laine d'alpaga blanche naturelle et teinte en marron, jaune, rouge et vert.

Usage

Comme je suis fait de laine d'alpaga, je devais faire partie d'un vêtement très particulier, car les Nazcas prisaient beaucoup la douceur de ce matériau. Dans mon état original, mon rebord aurait été orné d'encore plus de têtes tricotées. Mon peuple croyait au pouvoir magique des articles textiles et l'aspect symbolique du motif de têtes tranchées apparaît souvent dans les textiles et céramiques nazcas. Les chamans et les guerriers portaient fréquemment des vêtements décorés d'images de têtes tranchées; ils portaient même de vraies têtes humaines au cou ou à la taille.

Enterrement

Le sacrifice rituel - un thème commun dans l'histoire de l'humanité - était une pratique courante de la culture nazca. Parmi les autres cultures andines qui se procuraient des têtes pour leurs cérémonies rituelles, on retrouve les Moche, les Paracas, les Wari, les Chimú, les Incas et les Nazcas. Le thème des têtes humaines tranchées était souvent représenté par les Nazcas sur les articles textiles tant comme expression artistique que comme moyen de communication. L'étude de fragments textiles comme moi aide à mieux comprendre les croyances anciennes quant aux cycles de la vie et de la mort, particulièrement quand on nous compare aux autres artefacts de régions et d'époques similaires.

Redécouverte

Les Nazcas avait tendance à enterrer leurs morts et leurs possessions - armes, objets céramiques et textiles - dans des tombes peu profondes creusées dans le sable. Ces tombeaux creusés dans des dunes de sable sec préservaient très bien les habits et les textiles; vous pouvez néanmoins observer ma condition délicate. À présent, comme je suis très fragile et aussi très rare selon les registres archéologiques, les conservateurs éviteront sûrement de me manier et je resterai donc étalé sur cette plaque de montage non acide . La conservation de textiles comme moi est un processus complexe car les artefacts dans mon genre ont besoin de grands espaces d'entreposage dont la température et la lumière sont contrôlées.