LES OBJETS PAR EUX-MÊMES

Teotihuacán

Image reliée au texte
  • Environ 450 Apr. J.-C., les encensoirs céramiques moulés comme cet exemple-ci étaient souvent le résultat de production en série à Teotihuacán. Ils étaient fabriqués tant pour l'usage des citoyens que pour le commerce. L'ornementation souvent iconographique de ces encensoirs se manifestait sous forme d'images symboliques ajoutées par impression sur la surface de l'objet. Les artisans soignaient spécialement le visage encastré en y ajoutant un peu de couleur avec de l'engobe. Cet encensoir est une représentation du « dieu Papillon ». Son usage était consacré aux occasions cérémonielles et à en juger par son état, la dernière fois qu'il fut utilisé fut en tant qu'accessoire funéraire. De son «vivant» il aurait vraisemblablement servi lors des cérémonies à l'un des temples ou palais de Teotihuacán, ou il aurait peut-être même servi de reliquaire pour une famille de la région.

En apprendre davantage sur cet objet

Une pyramide

Qui

Teotihuacán était un vrai centre de commerce régional où étaient vendues et distribuées des marchandises précieuses comme l'obsidienne. Ce réseau de commerce était rigoureusement contrôlé par des organisations religieuses et politiques complexes. Les énormes immeubles cérémoniels ainsi que les palais et autres édifices de cette cité étaient érigés en harmonie avec le paysage et la faune de la région - il existe d'ailleurs toujours des fragments des peintures murales ornant ces immeubles.

Image reliée au texte

Avec une étendue de 21 kilomètres carrés, le terrain énorme de Teotihuacán en faisait la plus grande cité de l'époque. Elle servait de carrefour pour les côtes pacifiques et atlantiques et desservait aussi les Zapotèques et les Mayas au sud.

Encensoir

Quoi

Les encensoirs n'étaient pas toujours placés intacts dans les tombeaux en tant qu'offrande funéraire mais ils étaient parfois brisés et éparpillés autour du cadavre. Un autre usage répandu des encensoirs était de les placer dans une cour partagée par deux familles; ainsi les voisins auraient pu brûler de l'encens dans un escalier commun, par exemple.

En apprendre davantage sur cet objet
Encensoir - verso

L'image du papillon - considérée comme symbole de fertilité - figurait souvent sur les encensoirs mais on a aussi retrouvé une quantité d'assiettes en forme de papillon à Teotihuacán. L'encensoir vu à gauche est orné de quatre papillons moulés, situés au-dessus du visage en retrait; il y a un cinquième papillon à la gauche du visage de l'encensoir.

Carte

Après presque 2000 ans de présence humaine aux alentours de la vallée de Mexico, la civilisation prestigieuse et prépondérante de Teotihuacán s'est établie dans cette région vers 150 Apr. J.-C. La petite colonie initiale a vite atteint une population de 150,000 habitants et s'est transformée en un centre religieux et commercial puissant. Aux environs de 600 - 650 Apr. J.-C., les peuples septentrionaux ont d'abord attaqué puis saccagé et détruit la cité.

Image reliée au texte

Même après sa destruction et après l'abandon de ses citoyens, la cité est demeurée un lieu de vénération, voire même un sanctuaire entouré de mystère pour les civilisations futures. La croyance en Quetzalcoatl, le Serpent à plumes, se manifestait souvent en motifs retrouvés à Teotihuacán. Pour cette raison et pour quantité d'autres, cette cité en ruines fait partie intégrale de la mythologie toltèque et aztèque.

Chronologie

Autobiographie
Retour au haut de la page