Les objets par eux-mÊmes

Teotihuacán - Autobiographie

Encensoir

Forme

Je suis un incensario. Cuit à basse température, je suis composé de deux parties qui se réunissent pour composer un encensoir rituel. Il se peut qu'on m'ait enfourné tout d'un coup, ou en deux étapes; l'une pour durcir mon corps, l'autre après que les éléments décoratifs aient été ajoutés à mon couvercle. Ce dernier est aussi orné de deux poignées qui furent affixées à mon corps avant que l'argile n'ait durci. Mon visage et mon corps furent façonnés en remplissant d'argile un moule de bois ou de céramique. Mes boucles d'oreille, mon collier de perles, mes disques cylindriques, mes panneaux et autres accessoires détaillés furent fixés avec une colle céramique afin de rehausser mon panache.

Usage

Je fus conçu à l'image glorieuse du dieu Papillon et de plus je proviens de la cité puissante et renommée de Teotihuacán. Il est évident que les encensoirs comme moi étaient fort estimés par les citoyens de ce centre urbain situé dans la vallée de Mexico. Au moment de ma création, au cœur de la période classique, les encensoirs de style « théâtral » comme moi étaient des articles religieux populaires. Eventuellement les cultures toltèques dans le nord et mixtèques dans le sud ont incorporé les représentations du « dieu Papillon » ainsi que des symboles de fertilité et des images trouvées dans la nature dans leur art iconographique.

Enterrement

Les chercheurs savent que je proviens de Teotihuacán car mon anneau de nez fut créé dans le style « papillon » et parce que j'ai des « ailes » sur la poitrine. Que j'aie pu demeurer intact 1400 ans après ma fabrication souligne l'envergure du potier qui m'a créé. Mon dieu Papillon est relié au monde funéraire et les encensoirs comme moi, tout comme les autres représentations de « papillons » sont retrouvés dans les tombeaux des nobles avec lesquels ces articles précieux furent enterrés. Certains croient que mon dieu Papillon jouait le rôle de protecteur des ambassadeurs et des commerçants.

Redécouverte

D'autres encensoirs de mon genre ont été découverts aux alentours du versant pacifique du Guatemala, très loin de Teotihuacán. Durant la période classique, les citoyens de cette cité grandiose envoyaient aux pays lointains des incensarios de mon genre et quantité d'autres articles comme cadeaux destinés aux nobles ou comme marchandise pour le commerce. C'est en étudiant la vaste dissémination des encensoirs que les archéologues ont découvert le niveau de renommée atteint par Teotihuacán dans les domaines religieux, économiques et politiques.